CONTACT

contact@thesoulofeurope.com

Waarom ‘de ziel van Europa’?

Europa wordt aangevallen. We kunnen deze dreiging alleen afwenden als Europa eensgezind is. Zolang eensgezindheid ontbreekt, is Europa een speelbal van kwade machten.

Lees meer

unanimously defending human dignity

l’Europe

  • Wroeten in de achtertuin

    Wroeten in de achtertuin

    Politiek in de EU wordt steeds Europeser, zo laten de verkiezingen voor het Europese Parlement zien. Maar even buiten de grens van de EU wordt politiek juist minder Europees. Landen op de westelijke Balkan en de Caucasus lijken zich van de EU af te wenden, concludeert Dimitar Bechev van Carnegie Europe. Afgelopen weekend won de…

  • D-Day: Les uns et les autres

    D-Day: Les uns et les autres

    Vandaag staan we in The Soul of Europe stil bij de tachtigste verjaardag van ‘D-Day’, de geallieerde landing in Normandie die het keerpunt werd in de oorlog tegen Nazi-Duitsland. Over de Tweede Wereldoorlog in Europa zijn talloze verhalen gemaakt die historisch op waarheid zijn gebaseerd, hetzij geheel dan wel gedeeltelijk, of die geheel dan wel…

  • L’UE manque d’histoires convaincantes

    L’UE manque d’histoires convaincantes

    L’Union a besoin d’une histoire populaire convaincante La meilleure façon de faire face à la montée du populisme dans l’Union européenne est de populariser l’Europe. L’UE souffre d’impopularité parce qu’elle n’a pas de discours inspirant auquel chacun puisse s’identifier. Mais comment créer une telle histoire ? Lorsque le journaliste Frans Nypels m’a engagée en 1980…

  • Question de vision du monde

    Question de vision du monde

    Le fait que, comme le prétendent Urgant et Pozner dans l’article ci-joint, « l’Occident » aurait promis, lors de l’éclatement de l’Union soviétique, que l’OTAN ne s’étendrait pas vers l’Est est un mythe. Tout simplement parce que l’OTAN ou « l’Occident » n’a rien à dire à ce sujet. Les États membres décident à l’unanimité qui peut ou ne…

  • Le cabaret sous-marin (5 mai)

    Le cabaret sous-marin (5 mai)

    Des idées d’Engelsberg : Le 22 août 1943, le premier numéro d’un étrange nouveau magazine est paru à Enschede. Le Cabaret sous-marin se présente sous la forme d’un petit livret d’environ 13,5 x 10,5 cm. La couverture était un collage de photos découpées dans des journaux et des magazines ; le contenu consistait en 18…

  • L’avant-guerre

    L’avant-guerre

    Le Premier ministre polonais Donald Tusk a prévenu (Politico, 29 mars) que l’Europe se trouvait dans une « ère d’avant-guerre », mais qu’il lui restait un « long chemin à parcourir » avant d’être prête à faire face à la menace qui l’attendait. « Je ne veux effrayer personne, mais la guerre n’est plus un concept du passé », a déclaré…

  • La grande stratégie de l’Europe

    La grande stratégie de l’Europe

    De : Engelsberg Idées. Image en vedette : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/71/2017-04-02_Pulse_of_Europe_Cologne_-1597.jpg En 1953, Dwight Eisenhower vient d’être intronisé 34e président des États-Unis quand, en Union soviétique, le règne de Staline, qui a duré 29 ans, prend fin avec sa mort le 5 mars. Eisenhower croyait fermement aux vertus éclairantes des débats énergiques. Il souhaitait que les esprits…

  • UE : un mariage de convenance

    UE : un mariage de convenance

    Nouvelles NOS Enquête : l’UE est utile mais pas aimée Les Néerlandais voient la valeur ajoutée de l’Union européenne dans la résolution d’un certain nombre de problèmes transfrontaliers. Seuls 18 % sont favorables à un « nexit », c’est-à-dire à un départ de l’UE. Mais il n’y a pas d’amour pour l’Union, en partie à cause d’un…

  • Orbaniser = se contredire

    Orbaniser = se contredire

    J’ai lu ce qui suit dans la lettre d’information de De Standaard : Je me dis alors : Si Poutine-Russie conquiert/russifie l’Ukraine/l’ajoute à sa sphère d’influence, la Russie sera de facto frontalière de la Hongrie, n’est-ce pas ? Et c’est précisément ce qu’Orban ne veut pas. Du moins, dit-il. Dès lors, comment cette guerre peut-elle…

  • Europe, sans l’Amérique

    Europe, sans l’Amérique

    Avec le possible retour au pouvoir de Trump, les Européens reconsidèrent leur autonomie stratégique. Un « triangle de Weimar » pourrait-il être la solution ? Les Européens ont suivi avec impatience les primaires républicaines aux États-Unis, espérant et cherchant des signes indiquant que Donald Trump ne deviendrait pas le prochain candidat présidentiel du GOP, et encore moins…