CONTACT

contact@thesoulofeurope.com

Waarom ‘de ziel van Europa’?

Europa wordt aangevallen. We kunnen deze dreiging alleen afwenden als Europa eensgezind is. Zolang eensgezindheid ontbreekt, is Europa een speelbal van kwade machten.

Lees meer

unanimously defending human dignity

Europe, sans l’Amérique

Dit bericht is ook beschikbaar in: Nederlands (Néerlandais) English (Anglais) Deutsch (Allemand)

Avec le possible retour au pouvoir de Trump, les Européens reconsidèrent leur autonomie stratégique. Un « triangle de Weimar » pourrait-il être la solution ?

Les Européens ont suivi avec impatience les primaires républicaines aux États-Unis, espérant et cherchant des signes indiquant que Donald Trump ne deviendrait pas le prochain candidat présidentiel du GOP, et encore moins le prochain président. Mais avec chaque primaire et chaque résultat d’élection, la probabilité augmente, et avec elle la crainte, de notre côté de l’Atlantique, que « l’Amérique d’abord » ne revienne à la Maison Blanche et ne laisse « l’Europe tranquille ».

Quiconque se souvient du premier mandat de Trump et écoute attentivement ce qu’il dit aujourd’hui s’inquiète à juste titre de l’avenir du partenariat transatlantique dans l’éventualité d’une deuxième administration Trump. Des plans circuleraient pour remplacer l’appareil bureaucratique de Washington (qui, d’un point de vue européen, a atténué de nombreuses décisions impulsives du président Trump) par des partisans fidèles du MAGA. Bien que le Congrès ait veillé l’année dernière à ce qu’un président ne puisse pas simplement retirer les États-Unis de l’OTAN, il n’est pas nécessaire de quitter l’alliance pour l’affaiblir de l’intérieur ou pour saper son cœur, la clause de défense mutuelle de l’article 5.

Source/Lire la suite : https://www.americanpurpose.com/articles/america-first-europe-alone/


0 0 votes
Artikel waardering
S’abonner
Notification pour
0 Reacties
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x